La Maison du Soleil Index du Forum La Maison du Soleil
Maison des Adolescents de l’association Le Soleil Blanc. Être à l'écoute des Jeunes
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Un peu d'anatomie

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Maison du Soleil Index du Forum -> Centre d’information et de Prévention : Parlons en -> Définition : Parlons-en
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Claudine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 254
Localisation: Sartrouville
Féminin
Signe du Zodiaque: Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Ven 23 Jan - 15:46 (2009)    Sujet du message: Un peu d'anatomie Répondre en citant

Le corps de la femme est sa propriété, nul n’a le droit d’en « disposer » contre sa volonté, nous en reparlerons plus en détail dans les débats «  la violence envers la femme et envers l’enfant »

Les organes génitaux de la femme, ne sont pas QU’une usine à fabriquer des bébés ou une « machine » a donner du plaisir aux hommes.

Au cours de sa puberté, la jeune fille va de surprise en surprise. Il est alors important de redécouvrir son corps et son sexe et d'apprendre à bien les connaître. Autant le petit garçon peut examiner et regarder son sexe, autant pour la petite fille ce n’est pas facile alors pour cela, observez-le à l'aide d'un miroir.

Il n’y a rien d’honteux de vouloir savoir comment on est faite et comment çà marche, il n’y a rien d’honteux de vouloir avoir du plaisir lors d’un rapport sexuel.

Il ne faut pas confondre la sexualité et la pornographie

L’envie d’aimer est une marque de bonne santé mentale et physique. En effet le besoin d’aimer se manifeste dans le cœur et dans le corps à la fois

La vulve : deux paires de lèvres, un mont et des orifices (organes externes)


C'est l'ensemble des organes génitaux externes féminins. Le mont du pubis ou mont de Vénus, formé d'un coussinet de graisse, recouvre les os du bassin. Il se couvre, à la puberté, d'un triangle de poils. Les grandes lèvres se développent, formant deux replis de chair sous lesquels se trouvent les petites lèvres visibles ou non selon l'anatomie de chacune. Celles-ci se rejoignent pour former un capuchon qui protège le clitoris. Derrière, dans le vestibule, débouchent l'orifice de l'urètre, par où passe l'urine, et l'orifice du Vagin protégé par l'hymen

Un petit bourgeon qui se développe : le clitoris
C'est un bouton de quelques centimètres, érectile lors d'une excitation sexuelle, notamment par frottement. Pénis en miniature, il sort alors de son capuchon en doublant de volume. Il est l'une des sources du plaisir sexuel féminin.

Dans le monde, plus de 150 millions de femmes sont victimes de mutilations génitales. En France, on estime à 35 000 le nombre de fillettes et adolescentes excisées ou menacées de l’être.

Une membrane fragile : l'hymen
Très variable, selon les femmes, l'hymen peut même être totalement absent. Au premier rapport sexuel, soit il se déchire, ce qui provoque un léger saignement et une faible douleur, soit il se distend. Mais il peut aussi se déchirer lors d'efforts sportifs ou lors de la mise de tampon. Perforé au centre, il laisse passer le flux menstruel. La rupture de l'hymen s'appelle la défloration.
Dans certaines cultures, le mari peut répudier sa femme si, le jour de ses noces, son hymen n'est pas intact, sous prétexte qu'elle n'est plus vierge ! Du fait de la variabilité de l'hymen, pourtant, il ne peut être attesté par sa présence ou son absence que la jeune fille a connu une pénétration vaginale

Appareil reproducteur féminin (organes internes)


Vagin
Du latin [vagina], « gaine ».
Partie interne de l'appareil génital féminin.
Situé entre les grandes et les petites lèvres, la vagin est caché à l'intérieur et protégé, en cas de virginité, par l'hymen.
Le vagin mesure 6 à 10 cm et débouche sur l'utérus par un col.
Tapissé d'une muqueuse, il est composé de deux parois très élastiques qui se touchent lorsqu'il est vide. Capable de s'adapter à toute taille de pénis pour peu qu'on prenne un minimum de précautions, il permet également de s'ouvrir suffisamment pour laisser passer un enfant.

On parle de pénétration vaginal lorsque le pénis entre dans le vagin. C'est ainsi que sont conçus les enfants lorsque le sperme, une fois expulsé, va féconder l'ovule.

Le vagin, une fois excité, gonfle et émet des sécrétions, fluides ayant pour but de créer une lubrification et de faciliter le rapport sexuel. Au moment de l'orgasme le vagin mais aussi le périnée et l'anus se contractent de manière involontaire et rythmée.

Col de l'utérus
Le col de l'utérus relie la partie basse de l'utérus au vagin. On parle d'orifice interne pour son ouverture intra-utérine et d'orifice externe pour son ouverture dans le vagin

Utérus
Organe génital féminin, situé entre les trompes utérines et le vagin. C’est dans l’utérus que se développe l’œuf fécondé, qui sera expulsé à la fin de la grossesse. Il est constitué d’un corps qui communique avec les trompes utérines, et d’un col qui s’ouvre dans le vagin.

L'utérus, ou matrice, dans lequel se développe le fœtus, est un organe creux, piriforme, à paroi épaisse, constitué de deux parties, le corps de l'utérus dans la partie supérieure et le col, plus étroit, qui s'ouvre dans le vagin situé au-dessous. Il est situé entre la vessie et le rectum. Durant la grossesse, l'utérus se dilate au fur et à mesure de la croissance du fœtus, son volume étant multiplié par trente à la fin de la gestation. Les contractions utérines indiquent généralement le début du travail. Lorsque l'utérus commence à se contracter, il presse la cavité amniotique dans le col, ce qui rompt la membrane. Dans la deuxième phase du travail, les contractions utérines s'accentuent et l'expulsion du fœtus est également facilitée par la contraction des muscles abdominaux. Après la naissance, l'utérus se contracte et reprend peu à peu son volume initial.

Trompes de Fallope
Les trompes de Fallope (également appelées trompes utérines) sont des conduits qui transportent l'œuf, ou ovule, vers l'utérus. Lorsque l'ovaire libère un nouvel ovule, celui-ci chemine le long de la frange ovarienne jusque dans l'une des trompes de Fallope. C'est là qu'il sera éventuellement fécondé par un spermatozoïde venant de l'homme. L'ovule fécondé, appelé zygote, descend ensuite le long de la trompe, propulsé par les cils qui bordent sa paroi interne, jusque dans l'utérus. Les trompes utérines doivent leur nom à Gabriele Fallopio, le premier chercheur à avoir étudié leur fonction.

Ovaire
Glande génitale féminine paire, où se forment les ovules (cellules destinée à être fécondées) et qui produit des hormones (œstrogènes et progestérone).

Les ovaires, glandes génitales femelles, sont les organes lobulaires responsables de la maturation et de la production des ovules. Leur taille est à peu près identique à celle des testicules chez l'homme, c'est à dire environ 2,5 cm de large pour 3,8 cm de long. Les ovaires sont situés de chaque côté de la cavité

péritonéale et sont reliés aux trompes de Fallope et au bord supérieur externes de l'utérus par les ligaments utéro-ovariens. Les ovaires contiennent un grand nombre de petits sacs, appelés follicules de De Graaf, contenant un ovule en cours de maturation. Les ovaires produisent un ovule mature environ une fois tous les vingt huit jours, un phénomène appelé ovulation. Le follicule contenant l'ovule à maturité bourgeonne à la surface de l'ovaire et libère l'ovule qui transite ensuite dans une des trompes de Fallope. Si l'ovule est fécondé, le follicule de De Graaf se transforme en corps jaune. Si l'ovule n'est pas fécondé, le follicule dégénère pour former une petite cicatrice, appelée corpus albicans. Outre la maturation des ovules, les ovaires ont aussi pour fonction de produire des hormones sexuelles femelles, telles que l'œstrone et l'œstradiol, qui régulent la croissance des seins, le développement du placenta, et le cycle menstruel.

Physiologie des organes génitaux de la femme


Le cycle menstruel
d’une femme est le temps écoulé entre deux épisodes de règles. Il est généralement de 28 jours, à partir du premier jour des règles, mais sa durée peut varier d’une femme à l’autre et d’un mois à l’autre chez la même femme. Au début du cycle dans les ovaires un certain nombre d’ovules se développent. Seul un en général arrivera à maturité. A la moitié du cycle, c’est à dire le quatorzième jour, l’ovule est mûr et il y a ovulation c’est-à dire que l’ovule est expulsé de l’ovaire dans la trompe de Fallope. Là, soit un spermatozoïde vient le féconder, soit il meurt. Attention, l’ovulation peut se produire à un autre moment. Aussi compter les jours n’est pas un mode de contraception fiable.
S’il y a fécondation, l’œuf fécondé va cheminer dans la trompe de Fallope jusqu’à l’utérus qui est prêt à le recevoir. Il s’implante et la grossesse évolue jusqu’à la naissance du bébé.
S’il n’y a pas fécondation, l’ovule meurt et est détruit. Dans l’utérus les tissus qui s’étaient formés pour accueillir l’œuf fécondé dégénèrent eux aussi, se décollent : ce sont les règles.
Les règles sont donc un phénomène normal au cours duquel la femme peut mener une vie normale : se baigner, faire du sport, avoir des rapports sexuels… Dès ses premières règles, une femme peut utiliser des tampons périodiques. La virginité n’est pas une entrave à l’emploi de tampons. Cependant son application peut être rendue délicate. Parlez-en avec votre médecin.
Ces cycles vont se succéder chez la femme de la puberté à la ménopause. A la ménopause, vers cinquante ans, l’activité des ovaires s’arrête, il n’y a plus d’ovulation, plus de règles, la femme devient inféconde, elle ne peut plus avoir d’enfant. Cependant, elle peut continuer à avoir une vie sexuelle normale.
_________________

Présidente de l'association HSF/Le Soleil Blanc
Si nous devons mourir, nous mourrons en défendant nos droits. Sitting Bull


Dernière édition par Claudine le Ven 23 Jan - 16:07 (2009); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
Publicité






MessagePosté le: Ven 23 Jan - 15:46 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Claudine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 254
Localisation: Sartrouville
Féminin
Signe du Zodiaque: Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Ven 23 Jan - 16:06 (2009)    Sujet du message: Un peu d'anatomie Répondre en citant

La fécondation naturelle et les premiers jours de l’embryon


Le cycle menstruel (rappel)
Lorsqu'une jeune fille a ses règles, cela signifie que son système reproducteur est mature. Désormais, et jusqu'à la ménopause, qui survient généralement vers cinquante ans, son corps sera réglé selon un cycle menstruel qui ne s'interrompra que pendant les grossesses.

Durant le cycle menstruel, la muqueuse utérine s'épaissit en vue d'accueillir un embryon. Dans le même temps se produit le cycle ovarien, pendant lequel une cellule sexuelle féminine, ou ovocyte, mûrit en vue d'une fécondation.
Un cycle menstruel dure en moyenne vingt-huit jours, mais il peut être plus long ou plus bref, et n'est pas toujours régulier. Les émotions fortes, les voyages, entre autres causes, jouent un rôle significatif dans les modifications du rythme.

Etapes du cycle menstruel et du cycle ovarien

Les règles
Il est convenu de fixer le début du cycle menstruel au premier jour des règles. Celles-ci durent entre deux et huit jours, en moyenne cinq jours. Elles sont dues à une chute du taux d'hormones envoyées par les ovaires, qui déclenche le détachement de la muqueuse utérine interne et l'écoulement sanguin.

Evolution de l'ovocyte
Les ovaires sécrètent des hormones, la progestérone et les œstrogènes. Ceux-ci, libérés à partir du cinquième jour, permettent à la muqueuse utérine de s'épaissir. Pendant ce temps, dans un des deux ovaires, un des milliers d'ovocytes présents depuis la naissance grossit à l'intérieur d'un follicule, dont les cellules se multiplient en plusieurs couches concentriques.

L'ovulation
Au quatorzième jour du cycle menstruel, en moyenne, le follicule éclate ; il libère l'ovocyte mûri, devenu ovule, qui quitte l'ovaire pour être happé par la trompe correspondante.
S'il est fécondé par un spermatozoïde, l'ovule, devient une cellule-œuf puis un pré embryon et migre dans l'utérus. Une fois fixé dans l'utérus, l'embryon envoie des signaux hormonaux au follicule éclaté devenu corps jaune qui, à son tour, fabrique des hormones pour bloquer les règles. La grossesse commence alors.
S'il n'y a pas fécondation, le corps jaune dégénère. Le cycle se termine au vingt-huitième jour. Le cycle suivant s'amorce avec le début de nouvelles règles

La fécondation
Chez les humains, comme chez tout animal, la fécondation est une des étapes de la reproduction. Elle consiste en la rencontre du gamète mâle , le spermatozoïde avec la gamète femelle, un ovocyte . La fécondation se déroule en 4 phases bien distinctes :

La rencontre


Chaque mois, les ovaires de la femme libèrent un ovule. Happé par les cils et par les mouvements musculaires de la trompe de Fallope, il commence à descendre lentement vers l'utérus. Il peut survivre dans ce milieu entre 12 et 24 heures. S'il ne rencontre pas de spermatozoïde, l'ovule sera évacué avec le sang des règles. si au cours de ce voyage, un spermatozoïde le féconde, il devient un œuf, s'implante dans l'utérus, puis se développe.

Pour qu'il y ait fécondation puis grossesse, un spermatozoïde doit donc rencontrer un ovule.

Une femme n'est fécondable qu'au moment où l'ovule descend dans une trompe, c'est-à-dire pendant l'ovulation. Et l'ovule ne survit que vingt-quatre à quarante-huit heures hors de l'ovaire, s'il n'est pas fécondé.

Lors du rapport sexuel, du sperme est éjaculé dans le vagin. Ces quelques millilitres contiennent près de cinq cents millions de spermatozoïdes. Leur survie n'est que de trois jours. 99 % ne passent pas le col de l'utérus et meurent. Seuls quelques centaines d'entre eux, se propulsant grâce aux ondulations de leur flagelle, réussiront à traverser l'utérus et à atteindre les trompes : un parcours de 15 à 18 cm pour ces " voyageurs " de 0,05 mm

Les gamètes
Ce sont les cellules de reproduction sexuées. Chez les hommes, ce sont les spermatozoïdes ; chez les femmes, les ovules. Ces cellules ne possèdent que vingt-trois chromosomes, les autres cellules du corps en comptant le double. La fusion de deux gamètes de sexe opposé produit une cellule-œuf qui sera à l'origine du futur bébé.

La fusion
La progression des millions de spermatozoïdes dans l'utérus puis dans l'une des trompes se fait à raison de 3 millimètres par minutes. Des quelques centaines de spermatozoïdes qui ont réussi à rencontre et à cerner l'ovule dans la trompe de Fallope, un seul pourra ouvrir une brèche dans sa paroi et s'y enfoncer pour le féconder. le flagelle reste à l'extérieur et le noyau du spermatozoïde fusionne avec l'ovule. les 23 chromosomes de l'ovule et les 23 chromosomes du spermatozoïde se mettent par paires et s'assemblent pour constituer l'œuf, première cellule du futur bébé. Le sexe et les caractères génétiques sont dorénavant bien définis.
Les spermatozoïdes se groupent autour de l'ovule ; plus ils sont nombreux, plus il y a de chances que l'un d'entre eux transperce la membrane externe de l'ovule. Dès qu'un spermatozoïde réussit à franchir cette enveloppe, elle devient imperméable aux autres, qui dépérissent.

Fusionnement et division des cellules
Dans l'ovule, le spermatozoïde perd son flagelle. Après quelques heures, son noyau fusionne avec celui de l'ovule pour constituer une cellule œuf, le zygote. Toutes les informations génétiques du futur humain y sont présentes.
Les divisions cellulaires commencent : deux cellules après trente-six heures, qui continueront à se diviser toutes les douze heures environ. À la naissance, l'organisme du bébé sera composé de plusieurs dizaines de milliards de cellules !
Le zygote descend à l'intérieur de la trompe. Composé de plusieurs cellules, c'est maintenant un pré embryon.

La nidation
L'œuf fécondé se divise en cellules et forme une boule semblable à une mûre, d’où son nom de morula. il gagne l'utérus, qu'il atteint le 4eme jour après la fécondation : il est alors composé de 16 cellules. Celles du centre grossissent pour former le futur embryon. Celle du pourtour forment une enveloppe, le chorion, à partir de laquelle se développe le futur placenta. entre le 7eme et le 9eme jour après la fécondation, l'œuf fixe dans la partie supérieure de l'utérus. sous l'influence d'hormones sécrétées par les ovaires (la progestérone et les œstrogènes), la muqueuse utérine s'épaissit, enrichie de matières nutritives et irriguée par des vaisseaux sanguins. Elle va accueillir le futur être humain durant la grossesse.


_________________

Présidente de l'association HSF/Le Soleil Blanc
Si nous devons mourir, nous mourrons en défendant nos droits. Sitting Bull


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
Claudine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 254
Localisation: Sartrouville
Féminin
Signe du Zodiaque: Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Ven 23 Jan - 16:52 (2009)    Sujet du message: Un peu d'anatomie Répondre en citant

ANATOMIE sexuelle de l'homme


Chez l'homme, les organes génitaux externes sont : la verge, les testicules et la peau qui les entoure (le scrotum). Les organes génitaux internes de l'homme sont : les épididymes qui sont les conduits qui amènent les spermatozoïdes à l'urètre, les deux urètres, les vésicules séminales, la prostate et les glandes de Cowper qui lubrifient l'urètre et donne "la rosée du désir", liquide translucide sécrété lors d'une forte excitation, avant l'éjaculation et c’est tout à fait normal.

URETÈRE
Comme chez la femme, c'est un canal chargé de conduire l'urine, du rein à la vessie. Il y a un uretère pour chaque rein.

URÈTRE
C'est le conduit urinaire entre la vessie et le méat urinaire. L'urètre passe au travers de la prostate où, à ce niveau, s'abouche le canal éjaculateur. L'urètre, lors de l'orgasme, se contracte et propulse l'éjaculat (sperme) vers l'extérieur. L'urètre, près du méat urinaire, contient des glandes qui donneront la "rosée du désir", liquide translucide, qui est secrété lors de l'excitation, et qui favorise la lubrification lors de la pénétration. Lors de l'éjaculation un sphincter situé près de la vessie ferme l'urètre pour empêcher la sortie de l'urine.

MÉAT URINAIRE
C'est l'extrémité de l'urètre, au niveau du gland, d'où sort l'urine.

TESTICULES :Les testicules : l'usine à spermatozoïdes
Les testicules sont au nombre de deux. Ce sont des glandes situées dans les bourses (ou scrotum). Les testicules, de formes ovoïdes, mesurent en moyenne 4cm de long et 2,5 cm de large. Le gauche est souvent plus lourd que le droit et descend, donc, dans les bourses, plus bas que le droit. Les testicules contiennent de très nombreux canaux très fins, qui aboutissent à l'épididyme. Dans ces canaux, sont produits les cellules-mères des spermatozoïdes qui atteindront leurs maturités dans l'épididyme. Les testicules secrètent aussi les hormones masculines, appelées androgènes, et qui sont responsables des caractères sexuels secondaires de l'homme (pilosité, développement des organes génitaux externes etc.)

EPIDIDYME
C'est un petit conduit accolé à chaque testicule, qui est le lieu de séjour et de maturation des spermatozoïdes

CANAUX DÉFÉRENTS
Ils sont au nombre de deux, un pour chaque testicule, et conduisent les spermatozoïdes de l'extrémité de l'épididyme au point de jonction des vésicules séminales avec le canal éjaculateur.

VÉSICULES SÉMINALES
Les vésicules séminales sont deux réservoirs dans lesquels s'accumule le sperme avant l'éjaculation. Elles secrètent un liquide visqueux, jaunâtre, qui donne au sperme son aspect caractéristique.

CANAL ÉJACULATEUR
Il conduit le sperme, lors de l'éjaculation, des vésicules séminales à l'urètre en passant par la prostate. Le sperme reçoit de la prostate des secrétions qui donnent l'odeur caractéristique du sperme

PROSTATE
La prostate est une glande qui entoure la partie initiale de l'urètre. Elle mesure environ 30 mm de diamètre et sa forme est arrondie. Elle sécrète un liquide laiteux et visqueux qui se mélange au sperme lors de l'éjaculation. L'odeur du sperme vient des secrétions de la prostate. Le liquide prostatique favorise aussi la mobilité des spermatozoïdes. Après ablation de la prostate, le volume de l'éjaculat et très diminué.

SCROTUM
Le scrotum est la peau, revêtue de longs poils, qui entoure les testicules. Cette peau contient un muscle, appelé le dartos, qui se contracte avec le froid, ou lors de l'excitation sexuelle, faisant ainsi remonter les testicules vers le haut.

VERGE OU PENIS
La verge est constituée de deux corps caverneux, organes érectiles qui se remplissent de sang lors de l'érection, et d'un corps spongieux, qui est traversé par l'urètre, qui se termine par le gland, et qui joue peu de rôle dans l'érection proprement dite. Au repos, la dimension moyenne de la verge (ou pénis) est de 8 à 10 cm, et, en érection, de 14 à 15 cm. La verge ne contient ni muscle, ni os, contrairement à une ancienne croyance populaire !! Le pénis, ou verge, est l'organe de plaisir masculin

PERINEE
Le périnée s'étend de la vulve à l'anus en les englobant.

ANATOMIE des organes génitaux externes



GLAND : Le gland : une zone sensible
Le gland est l'extrémité renflée de la verge. La couronne du gland est le relief, en forme de couronne, situé à la base du gland. Le gland contient de nombreuses terminaisons nerveuses, ce qui en fait une zone très sensible au touché. Le gland est traversé par l'urètre qui s'ouvre au niveau du méat urinaire

PREPUCE
Le prépuce est la peau qui recouvre, en partie, le gland, et dont l'extrémité est ouverte pour permettre le décalottage du gland. Le décalottage ne peut pas dépasser l'arrière immédiat de la couronne du gland. Si l'extrémité du prépuce est trop fermée, le gland ne peut pas être découvert chez l'adulte, c'est ce que l'on appelle un phimosis. Dans certaine coutume le prépuce est coupé c'est ce qu'on appelle la circoncision. C’est un geste rituel souvent pratiqué dans de nombreuses religions et pays.

FREIN
Lambeau de peau qui relie le prépuce à la face inférieure du gland. Il se déchire très légèrement après le premier rapport sexuel. Le frein contient de très nombreuses terminaisons nerveuses, ce qui en fait la zone la plus sensible du gland.

PHYSIOLOGIE DE LA SEXUALITÉ CHEZ L'HOMME
De la puberté à sa mort, les testicules de l’homme produisent des spermatozoïdes qui baignent dans le liquide séminal. Les spermatozoïdes sont mobiles.

Quand l’homme ressent un désir sexuel, il a une érection, c’est-à-dire dire qu’il y a un afflux de sang dans les tissus de la verge, qui alors se gonfle, devient rigide, s’allonge et se redresse. Il peut arriver que malgré le désir sexuel, l’érection ne se produise pas. Ce n’est pas grave, cela peut arriver à tous les hommes : une érection n’est pas un acte volontaire et réfléchi mais est induite ou bloquée par de nombreux facteurs dont le stress.

L’éjaculation marque le paroxysme de la jouissance masculine (orgasme). Elle consiste en l’émission par jaillissements saccadés de sperme.

Au moment de l’éjaculation, seul le sperme est émis. Aucune urine ne sort en même temps.

Depuis toujours, le sexe de l'homme est considéré comme le symbole de la virilité masculine. Contrairement au sexe féminin, qui pour pouvoir être contemplé, oblige la femme à s'adonner à quelques pirouettes, le sexe de l'homme, lui, est parfaitement visible de son propriétaire. Son coté majoritairement externe pourrait faire penser que son anatomie est parfaitement connue mais il n'en est rien. La preuve en est qu'il demeure, encore aujourd'hui, le sujet principal de préoccupation des hommes. En effet, nombreux sont les hommes qui s'interrogent entre autres sur la taille, la forme et la capacité à donner du plaisir de leur sexe.

Parce qu'une bonne connaissance de l'anatomie de son propre sexe, mais également de celui de son ou sa partenaire, est essentielle pour parvenir à une sexualité riche et harmonieuse

Le mécanisme de l’érection
Le phénomène de l’érection est orchestré par le cerveau. Lors de l’excitation sexuelle (par la vue, le toucher, l’odeur, le son), des signaux de stimulation sexuelle apparaissent dans le cerveau. Ces signaux descendent jusqu’à la verge en passant par la moelle épinière, puis les nerfs érecteurs. Ces nerfs sont directement lié aux artères et aux corps caverneux du pénis.

Sous l’effet de ces signaux, les corps spongieux du pénis, situés sur la partie inférieure, se gorgent de sang tout comme les 2 cylindres de corps caverneux qui, chacun traversé par une artère profonde, assurent la rigidité de l’érection. Le reflux du sang est bloqué par la contraction des muscles situés à la base du pénis.Les muscles du périnée jouent également un rôle dans arrimant solidement la verge à l'abdomen.

Le processus de l'éjaculation
Chez l’homme, l’orgasme s’accompagne de l’éjaculation, c’est à dire l'expulsion de sperme par l'urètre. Ce sont les stimulations répétitives du pénis au moment des rapports sexuels ou lors de la masturbation qui sont à l'origine du réflexe éjaculatoire.
La stimulation du pénis déclenche la production et la sécrétion des glandes séminales et de la prostate. Ce fluide s'accumule dans l'urètre prostatique qui peut en contenir jusqu'à 75 millilitres. Puis, l'éjaculation proprement dite s'accomplit en deux phases intimement liées.

> Dans un premier temps, les canaux déférents, les vésicules séminales et la prostate se contractent et expulsent le sperme vers la base de l'urètre. Cela provoque une tension de cette région et l'homme sent qu'il atteint le point de non retour. L'éjaculation est inévitable.

> Ensuite c'est l'expulsion du sperme. Les muscles situés autour de la base de la verge et de l'anus se contractent, s'accompagnant des sensations voluptueuses de l'orgasme. C'est l'éjaculation.

Les spermatozoïdes

Le spermatozoïde est la cellule sexuelle mâle qui est capable de féconder l'ovule, la cellule sexuelle féminine.

Le spermatozoïde est une toute petite cellule capable de se déplacer. Il sert à transporter la moitié des informations génétiques, issues du père, nécessaires à la "fabrication" d'un nouvel être humain. Il les transporte jusqu'à l'ovule de la mère, qui contient l'autre moitié des informations.

Le spermatozoïde est composé de trois parties :

La tête ;
La pièce intermédiaire ;
La queue.
La tête contient l'acrosome : c'est une réserve d'enzymes qui permettent de perforer la paroi de l'ovule. Elle contient également le noyau, qui renferme les informations génétiques. La pièce intermédiaire contient les réserves d'énergie nécessaires au déplacement. Le flagelle est la partie qui ondule et permet au spermatozoïde de "nager".

Des testicules qui travaillent sans relâche

Les testicules sont de véritables petites usines. Ils fabriquent en continu des spermatozoïdes, de la puberté jusqu'à la fin de la vie. Chaque testicule est formé de 200 à 300 petites poches, les lobules testiculaires. Chaque lobule contient 1 à 4 petits tuyaux fermés à un bout, les tubes séminifères. C'est dans ces tubes que sont fabriqués les spermatozoïdes. A la périphérie des tubes, des cellules, les spermatogonies, se divisent sans cesse. L'une de ces cellules peut alors se diviser selon une autre méthode, afin de donner quatre spermatozoïdes. Les spermatozoïdes matures sont stockés dans l'épididyme.

Avant le grand départ
Après être passés par l'épididyme, les spermatozoïdes sont stockés dans le tube séminal en attendant d'être expulsés lors de l'éjaculation du sperme. Ce sperme contient en fait 20 % de spermatozoïdes et 80 % de liquide, fabriqué par les vésicules séminales et la prostate. Le volume éjaculé est de 3 à 4 millilitres et contient environ 100 millions de spermatozoïdes par millilitres.

La durée de vie d'un spermatozoide
est très courte : environ 24 heures dans le liquide séminal au sein des voies excrétrices masculines (durée de vie augmente à 2-3 jours, voire 5 jours en milieu favorable, dans les voies génitales féminines

De l'éjaculation à la fécondation : le parcours des spermatozoïdes
Lors des rapports sexuels les spermatozoïdes sont propulsés dans le vagin par l'éjaculation du sperme. Ils se retrouvent alors devant l'entrée du col de l'utérus, dans le vagin. Les sécrétions vaginales étant plutôt acides, de nombreux spermatozoïdes meurent dans les premiers temps de leur trajet, et ce malgré la protection du liquide séminal, légèrement alcalin, dans lequel ils baignent.

Le "but" des spermatozoïdes est d'atteindre l'ovule, ce dernier étant près de l'ovaire qui l'a expulsé, dans la partie ampoulaire de la trompe adjacente. C'est à ce niveau qu'a lieu la fécondation.

Pour y arriver les spermatozoïdes doivent parcourir successivement :

Le col de l'utérus, bloqué par la glaire cervicale, ou cervix uteri ;
La cavité utérine, plus "hospitalière" pour les spermatozoïdes du fait de ses sécrétions alcalines ;
La trompe utérine où est l'ovule, mais pas l'autre. En effet, 50% des spermatozoïdes se retrouvent dans la trompe sans ovule.

Tous n'y arriveront pas. Parmi les quelque 200 millions de spermatozoïdes éjaculés, quelques centaines seulement traverseront la trompe.

Contrairement à une idée autrefois répandue, le premier spermatozoïde arrivé auprès de l'ovule n'est pas toujours celui qui le féconde

Pour apporter vos témoignages personnels faîtes le en cliquant sur "nouveau sujet" dans l’espace « écoute et Aide » : http://ados.discussionforyou.com/f16-Centre-d-ecoute-et-d-aide.htm Où la vous pourrez décharger votre fardeau, trouver de l'écoute et de l'aide et aussi vous entre aider.
_________________

Présidente de l'association HSF/Le Soleil Blanc
Si nous devons mourir, nous mourrons en défendant nos droits. Sitting Bull


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:22 (2018)    Sujet du message: Un peu d'anatomie

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Maison du Soleil Index du Forum -> Centre d’information et de Prévention : Parlons en -> Définition : Parlons-en Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com