La Maison du Soleil Index du Forum La Maison du Soleil
Maison des Adolescents de l’association Le Soleil Blanc. Être à l'écoute des Jeunes
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le viol est un crime

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Maison du Soleil Index du Forum -> Centre d’information et de Prévention : Parlons en -> Définition : Parlons-en
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Claudine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 254
Localisation: Sartrouville
Féminin
Signe du Zodiaque: Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Dim 18 Jan - 14:48 (2009)    Sujet du message: Le viol est un crime Répondre en citant

Le viol est un crime

vous n'êtes pas coupable de ce qui vous est arrivé. Vous n'avez pas à en avoir honte. Et la colère et la révolte que vous éprouvez sont normales, vous avez besoin que le violeur soit retrouvé et que justice soit faite et soyez sûr que se sera fait pour que vous obteniez réparation. Si vous n’arrivez pas à parler, écrivez, exprimez-vous par le moyen qui vous convient. Vous craignez peut-être les réactions de votre entourage. Vous avez peur qu’on ne vous croie pas. N’hésitez pas à faire appel à une personne en laquelle vous avez confiance et essayez de lui faire le récit de ce qui vous est arrivé, même si vous ne pouvez pas le dire en une seule fois.

Que faire après un viol ?

Que faire après un viol? Porter plainte, bien sûr ! C'est presque une évidence, pourtant seul un viol sur trois ou quatre fait l'objet d'une plainte, que ce soit sur une personne majeure ou un enfant. Téléphonez au 17 pour prévenir la police ou la gendarmerie qui mènera l’enquête.

Le viol est un crime et porte très gravement atteinte à la dignité d'une personne. Les répercussions sont considérables et d'ordre psychologiques, morales et sociales. Mais déposer une plainte et déclencher une procédure judiciaire représente très souvent un acte positif qui peut aider la victime à se reconstruire. Même si cette démarche est dure, elle soulage. J'espère que ce site et les renseignements qui contient rendra cette démarche plus facile.

La première chose à faire est d'en parler, même si ce n'est pas facile. Parlez-en à une personne de confiance. Si vous n'y arrivez pas, écrivez ou exprimez vous par le moyen qui vous convient le mieux. Néanmoins, il faut en parler le plus tôt possible, car plus vous vous tairez plus il sera difficile de le faire. Si vous ne savez pas à qui le dire ou que vous préférez rester anonyme vous pouvez appeler la permanence téléphonique de:

S.O.S. VIOLS - FEMME - INFORMATIONS 0800.05.95.95 ( appel anonyme et gratuit pour toute la France).

Juste après une agression, il faut:
- Prévenir la police ou la gendarmerie
- Consulter un médecin, la police ou la gendarmerie pourra vous conduire à l'hôpital
- Dans la mesure du possible, conservez dans un sac tous les vêtements souillés car ceux-ci pourront servir à identifier le violeur.

Un conseil à ne pas négliger c'est de ne pas se laver car toutes les traces ( sperme, sang, peau griffée ...) que votre agresseur a laissé peuvent être utilisées pour le retrouver et le compromettre et que justice soit rendue.

Allez voir un médecin!

Une consultation est nécessaire et indispensable pour vous prescrire les examens nécessaire. Un docteur pourra vous écouter, vous conseiller, vous aider. De plus, il sera apte à vous prescrire:
- la "pilule du lendemain", pour éviter ou prévenir une possible grossesse
- un traitement contre d'éventuelles MST ( Maladies Sexuellement Transmissibles)
- un dépistage contre d'éventuelles MST, vous serez convoqué(e pour les résultats.

Il vous remettra un certificat qui constate les traces visibles du viol ( griffures, traces de strangulations, ecchymoses...), et de votre état général après le viol ( angoisse, larmes, agitation...). Un tel certificat sera utile lors du procès et pour une demande de dommages et intérêts. Demandez lui aussi un certificat d'incapacité Totale du Travail ( I.T.T. ), qui sera lui aussi nécessaire pour des dommages et intérêts.

Des prélèvements vaginaux nécessaires pour l'identification du violeur seront effectués ainsi que l'analyse de toutes traces que vous aurez "prises" à votre agresseur( griffures, cheveux,....). C'est pour cela que vous devez apportez tous les vêtements, linge et objet souillés que vous aurez conservé.

Si cette première consultation est pratiquée dans un service hospitalier d'urgence médico-judiciaire, elle est faite par un médecin "expert" et cela peut éviter la répétition d'expertises médicales au cours de l'instruction du procès.

Même si du temps a passé depuis l’agression, adressez-vous à une association spécialisée qui pourra vous indiquer les démarches à suivre, au niveau médical, psychologique et judiciaire.

Vous ne souhaitez pas porter plainte

Vous redoutez peut-être les implications familiales et sociales d’une telle démarche.

Vous pouvez cependant écrire pour vous-même ou enregistrer sur magnétophone ce dont vous vous souvenez, avec la plus grande précision possible (lieux, paroles entendues, bruits, actes...) : cela pourra vous être d’une aide précieuse si vous décidez dans l’avenir d’intenter une action en justice.

D’autre part, des groupes de solidarité entre femmes victimes de violences sexuelles (groupes de parole), ainsi que des structures spécialisées de soutien psychologique aux victimes s’organisent dans toute la France pour vous aider.

Vous ne pouvez plus porter plainte

Les faits sont prescrits ou l’agresseur est décédé ou il n’a pas été retrouvé.

La justice pénale n’est peut-être pas le seul moyen qui puisse vous rendre justice et vous apporter réparation.

Vous pouvez peut-être encore entreprendre une action en indemnisation devant une juridiction civile. La loi n° 98-468 du 17 juin 1998 accorde vingt ans après la majorité aux victimes mineures pour entreprendre une action civile.

Vous souhaitez protéger d’autres victimes éventuelles du même agresseur. Vous pouvez écrire au procureur de la République, lui décrire les faits prescrits et vos craintes pour d’autres femmes ou enfants. Votre témoignage permettra peut-être de prendre des mesures de protection pour les enfants encore en contact avec l’agresseur ou de confondre ce dernier dans le cadre de plaintes existantes.

Vous souhaitez vous confronter à l’agresseur plusieurs années après pour pouvoir lui dire le mal et la souffrance dont il est la cause et la qualification des agressions qui auraient pu le conduire à être sanctionné si les faits n’étaient pas prescrits. Faites-vous accompagner par une personne de confiance qui pourra vous soutenir.

Mineur victime de viol

La victime peut s’adresser elle-même :

au commissariat de police, où elle sera entendue par la Brigade des mineurs ;
à la brigade de gendarmerie ;
au juge des enfants, auprès du tribunal ;
à l’avocat d’enfants, auprès du tribunal ;
au procureur de la République.
Mais le plus souvent, elle se confiera à un parent, un enseignant, un éducateur, une assistante sociale, un médecin, une infirmière scolaire, un(e) ami(e), etc.

Si vous êtes la première personne à qui elle se confie, encouragez-la à parler, indiquez-lui la loi et assurez-la de votre aide, puis notez par écrit ses paroles avec ses propres mots.

Pour les mineurs de moins de 15 ans, la loi fait obligation à toute personne informée de ces faits de les signaler.


Source et Adresses utiles

Le collectif féministe contre le viol : http://www.cfcv.asso.fr/accueil.php3
SOS VIOL : http://www.sosviol.com
SOS FEMMES : http://www.sosfemmes.com/violences/viol_menu.htm

Si vous êtes victimes ou témoin de viol, vous pouvez vous exprimer et raconter votre calvaire ICI http://ados.discussionforyou.com/f17-La-Maltraitance-Physique-psychologique…
_________________

Présidente de l'association HSF/Le Soleil Blanc
Si nous devons mourir, nous mourrons en défendant nos droits. Sitting Bull


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
Publicité






MessagePosté le: Dim 18 Jan - 14:48 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Claudine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 254
Localisation: Sartrouville
Féminin
Signe du Zodiaque: Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Sam 14 Fév - 22:37 (2009)    Sujet du message: Le viol est un crime Répondre en citant

« On appelle VIOL tout acte de pénétration, de quelque nature que ce soit, commis sur la personne d’autrui, par violence, contrainte, menace ou surprise »

Victime + de 18 ans
Prévenir la police ou la gendarmerie ou appelez le 17.

Consultez un médecin ou le service médico légal de l’hôpital. Il procédera à un examen, complet et établira un certificat constatant votre état.

Demander un certificat médical* avec Incapacité Totale de Travail (ITT) de 8 jours même si vous ne travaillez pas.

Conservez vêtements, linges souillés, objets etc…Ils pourront servir de preuve.

La loi
Le viol est un crime.
Il est puni de 15 ans de réclusion criminelle. Cette peine peut aller jusqu'à 20 ans, 30 ans ou perpétuité, lorsque le viol est commis à l'encontre de personne particulièrement vulnérable ou par un ascendant légitime naturel ou adoptif, par toute autre personne ayant autorité sur la victime ou accompagné d'actes de torture ou mort de la victme.

Prescription
10 ans après les faits.

Victime - de 18 ans
Prévenir la police, la gendarmerie ou la Brigade des Mineurs ou appelez le 17.

Consultez un médecin ou le service médico légal de l’hôpital. Il procédera à un examen, complet et établira un certificat constatant votre état.

Conservez vêtements, linges souillés, objets etc…Ils pourront servir de preuve.

La loi
Le viol est un crime.
Il est puni de 15 ans de réclusion criminelle. Cette peine peut aller jusqu'à 20 ans, 30 ans ou perpétuité, lorsque le viol est commis à l'encontre de personne particulièrement vulnérable ou par un ascendant légitime naturel ou adoptif, par toute autre personne ayant autorité sur la victime ou accompagné d'actes de torture ou mort de la victme.

Prescription
20 ans après la majorité, soit jusqu'à l'âge de 38 ans.


Le viol par l'inceste
« …L’inceste (et tous les viols), c’est un monde du silence, du non dit, de la parole perdue, du désir volé, des rêves envolés. L’inceste (et tous les viols) sépare la victime muette des autres devenus sourds et aveugles »Eva THOMAS - le viol du silence

« tout acte de pénétration sexuelle de quelque nature qu’ il soit, commis sur la personne d’autrui, par violence, contrainte, menace ou surprise constitue un viol »(article 222-23 du N.C.P.).

Que faire ?
Vous avez été victime avant votre majorité (18 ans) ou êtes une mineure victime.
Vous pouvez :
-Soit écrire une lettre* recommandée avec accusé de réception au procureur de la République en décrivant les faits qui se sont produits dans votre enfance.
-Soit porter plainte à la Brigade des Mineurs si vous habitez dans une grande ville, à la police ou à la gendarmerie dans les autres cas, vous portez partie civile par l’intermédiaire d’un avocat.
-Contacter une association d'aide aux victimes dinceste

Agressions sexuelles autres que le viol-
attouchements
exhibitionnisme sexuel
harcèlement sexuel
tentative de viol
faire regarder des cassettes ou des livres à caractères pornographiques

Que faire ?
Prévenir la police ou la gendarmerie ou Brigade des mineurs dans les grandes villes.
Porter plainte contre votre agresseur et se porter partie civile par l'intermédiaire d'un avocat
Contacter une association d'aide aux victimes

La loi
Que la victime soit majeure ou mineure, les agressions sexuelles autre que le viol commises avec violence, contrainte, menace ou surprise sont des délits. Elles sont jugées au tribulnal correctionnel et sont punies de 5 ans d'emprisonnement.
Si la victime est mineure, les agessions sexuelles sans violence, contrainte, menace, ni surprise sont punies de 5 ans d'emprisonnement ou de 7 ans d'emprisonnement si l'auteur est un ascendant ou une personne ayant autorité.

Prescription
-Sont prescrites au bout de 3 ans.
-10 ans après la majorité pour les mineurs (28 ans).
-20 ans après la majorité (38 ans) pour les agressions sur mineurs commises par un ascendant, une personne ayant autorité, personne abusant de l'autorité que lui confère ses fonctions, plusieurs personnes agissant en qualité d'auteur ou de complice.

Le dépistage des abus sexuels sur enfant
(thème traité par un médecin scolaire)
Il n'existe pas de syndrome, mais des petits signes ajoutés les uns aux autres qui peuvent faire penser à de la maltraitance sexuelle. Tout changement de comportement peut être un signe, et en particulier :

-Apparition soudaine d'une phobie : l'enfant ne veut plus se déshabiller, ne veut plus aller dans la salle d'eau ou à la piscine. L'enfant refuse d'être touché, d'être mis en contact avec une personne en particulier.
-Baisse brutale des résultats scolaires à certaines périodes de l'année, toujours les mêmes (coïncidant avec une visite chez ou d'un parent), ou au contraire surinvestissement dans sa scolarité.
-Troubles du sommeil, rêves qui reviennent, répétitifs, très bien décrits par l'enfant.
-Troubles alimentaires surtout dans le cas d'abus sexuel par voie orale : anorexie, boulimie, vomissements inexpliqués.
-Refus de rentrer à la maison, fugues

Chez les petits
-Apparition d'énurésie et d'encoprésie : régression de la propreté (pipi au lit).
-Sautes d'humeur, crises de larmes, volonté de s'isoler ou besoin constant d'une présence.
-Imitation de l'acte sexuel par des gestes et des attitudes.
-Masturbation compulsive.

Chez les adolescents
-Apparition de signes somatiques à répétition : mal à l'abdomen, vaginite, fissure anale, MST…
-Conduites à risque (propention à s'exposer au danger : auto-mutilation, toxicomanie, tentative de suicide).
-Enfants ou adolescents qui n'arrêtent pas de se laver.

Chez le nourrisson (abus sexuel ou maltraitance)
-Bébé passif, qui ne croise pas le regard, " poupée molle " quand on le prend dans les bras.
-Il a des réactions d'évitement : bébé qui détourne la tête quand la mère le prend dans les bras.

Conséquences et symptômes
Adultes
Conséquences et symptômes qu'il est possible de relier à une violence sexuelle.

Signes liés à l'état de choc
-doute de soi (des réalités sensorielles), des faits
-sentiment d'être sale et donc compulsion à se laver plusieurs fois par jour
-troubles du sommeil (cauchemards, difficultés d'endormissement)
-repli sur soi, isolement ou besoin de s'étourdir
-angoisse
-émergence des sentiments de honte et de culpabilité
-tétanie
-spasmophilie
-nausées

Problèmes qui peuvent apparaître par la suite
-dépression
-phobies, peurs
-fort sentiment de honte et de culpabilité
-agressivité
-troubles de la communication et du langage
-peur des contacts physiques et des relations sexuelles : impossibilité d'avoir des rapports ou le contraire (débridé car plus de considération pour son corps)
-tentatives de suicide
-diverses somatisations : atteinte des systèmes digestif, urinaire, intestinal, rénal


(source )
SOS - Viol : http://www.sosviol.com
_________________

Présidente de l'association HSF/Le Soleil Blanc
Si nous devons mourir, nous mourrons en défendant nos droits. Sitting Bull


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
chateau chinon métiers d
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 19 Déc - 06:35 (2014)    Sujet du message: éléves du lycée de Chateau chinon: métiers de la restaurati Répondre en citant

Mesdames , Messieurs,

Nous déplorons le manque de sécurité à Berlin dans certaines Jugendherberge: En Novembre2014 et Décembre 2014 des viols ont été commis sur de jeunes femmes.
Le scénario est le suivant : le type entre dans la chambre (normalement réservée aux femmes uniquement , ces derniÈres payent en conséquence la chambre plus chère afin de ne pas avoir de chambres mixtes.
L'adresse est la suivante:Jugendherberge Potsdam Schulstrasse9
14482 Potsdam.

Pas de sécurité
et la bouffe est franchement mauvaise , nous ne faisions pas de petits déjeuners réguliers ou mangions à l'extérieur.

Il semble toujours que les allemand s gardent une rancoeur contre les francais aprés les affres des 2 dernières guerres.#
Nous essuyons stoiquement les platres dans cette Jugendherberge.
Doit- on laisser faire ces viols?
Signé le groupe de Chateau Chinon, nous faisions un stage ici à Berlin.
Une de nos amies a été observée pendant son sommeil par un homme (appartenant au personnel de la Jugendherberge)qui est entrée dans sa chambre il savait pertinemment qu'elle dormait SEULE et pour se justifier il a prétexté qu'il venait chercher la poubelle entre 5heures du matin et 6 heures du matin dans la chambre de cette jeune fille.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:57 (2018)    Sujet du message: Le viol est un crime

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Maison du Soleil Index du Forum -> Centre d’information et de Prévention : Parlons en -> Définition : Parlons-en Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com