La Maison du Soleil Index du Forum La Maison du Soleil
Maison des Adolescents de l’association Le Soleil Blanc. Être à l'écoute des Jeunes
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Premières règles : pas de panique !

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Maison du Soleil Index du Forum -> Centre d’information et de Prévention : Parlons en -> Définition : Parlons-en
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Claudine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 254
Localisation: Sartrouville
Féminin
Signe du Zodiaque: Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Lun 19 Jan - 20:27 (2009)    Sujet du message: Premières règles : pas de panique ! Répondre en citant

"On ne naît pas femme, on le devient". La célèbre citation de Simone de Beauvoir trouve son sens propre quand les jeunes filles quittent les rivages de l'enfance pour s'engager sur le chemin de l'adolescence. Les premières règles, autant attendues qu'elles sont craintes, revêtent un caractère particulier. Cette rubrique s'efforce de dédramatiser et de faire tomber nombre d'idées reçues.

Vous avez entre dix et quinze ans ; un jour, vous remarquez que votre slip est taché de rouge foncé ou de brun : c'est du sang. N'ayez crainte, ce n'est pas une hémorragie ! Vous voilà devenue une femme fécondable et vous avez vos règles…
Certaines mères, pour "fêter" l'événement selon une ancienne coutume, giflent la demoiselle ! On raconte aussi que, durant les règles, on ne doit pas manger de glace, ni faire de mayonnaise, ni se baigner : ce ne sont bien sûr que de vieilles légendes !


Les règles, à quoi ça sert ?
Les règles sont une période du cycle de reproduction de la femme. Elles indiquent la maturité sexuelle, c'est-à-dire la possibilité d'enfanter. Elles marquent le début d'un cycle menstruel. Chaque mois, sous l'influence des hormones, s'il n'y a pas eu fécondation, l'utérus se débarrasse de la couche superficielle de sa muqueuse, ce qui provoque cet écoulement sanguin. En cas de grossesse, les règles s'arrêtent jusqu'à la naissance du bébé.

Les règles en 10 questions
De la puberté à la ménopause, les règles font partie de la vie des femmes. Mais que sait-on sur elles ? D'où vient ce sang ? Pourquoi sont-elles parfois douloureuses ? Dix questions pour mieux connaître ce phénomène naturel.

1 - D'où vient le sang des règles et quel volume perd-on ?
Les règles, encore appelées menstruations ou flux menstruel, sont un écoulement sanguin en provenance de l'utérus qui se produit régulièrement. Le volume qui s'écoule n'est pas - comme on pourrait en avoir la sensation - très important. Il peut varier, d'une femme à l'autre et d'un mois à l'autre, de 5 ml à 25 ml.

2 - A quoi servent les règles ?
Le sang qui s'écoule provient de la muqueuse utérine, plus précisément, de son renouvellement superficiel et périodique, conséquence d'un changement hormonal de fin de cycle. Un cycle peut être divisé en quatre phases distinctes. La première est appelée phase folliculaire. Durant cette période, des hormones - les œstrogènes - sont produites en quantité de plus en plus importante. Elles provoquent l'épaississement de la muqueuse utérine et une augmentation du nombre de ses vaisseaux sanguins. Pendant ce temps, un ovule présent dans l'un des ovaires est arrivé à maturité et est expulsé. C'est la phase appelée ovulation. L'ovule progresse dans la trompe de Fallope vers l'utérus qui est désormais prêt à l'accueillir. A ce moment-là, la quantité d'œstrogènes commence à diminuer dans le corps de la femme.
La troisième phase, nommée phase progestative (ou lutéale), débute. Elle se caractérise par le développement d'un corps jaune qui secrète une autre hormone, la progestérone. Celle-ci a également pour tâche de préparer l'utérus à l'implantation de l'œuf, si l'ovule a été fécondé par un spermatozoïde. Pour cela, l'utérus est gorgé de sang, de tissus, de sucre, de protéines… Mais si l'ovule n'a pas été fécondé dans les jours qui suivent son passage dans la trompe, le taux de progestérone commence, lui aussi, à baisser. L'ovule non fécondé finit par se dissoudre et le surplus de paroi utérine se détache. L'ensemble est alors évacué sous forme de "sang" vers l'extérieur, en passant par le col de l'utérus et le vagin. C'est la quatrième phase : la période des règles ou phase menstruelle.
3 - A quelle période se situent les règles par rapport au moment où l'ovule peut être fécondé ?
Le premier jour du cycle de la femme correspond au premier jour des règles. Et le dernier jour à celui qui précède les règles suivantes. Quel que soit le nombre de jours entre deux menstruations, les règles arrivent toujours quatorze jours après l'ovulation. En revanche, la durée avant l'ovulation varie.
4 - Quelle est la fréquence des règles et combien de temps durent-elles ?
Il peut y avoir autant de cycles qu'il y a de femmes. On considère que le cycle peut varier de 20 à 40 jours (après 45 jours, on parle de spanioménorrhée). Pour la majorité des femmes, il est de 26 à 34 jours et, pour un tiers d'entre elles, de 28 jours. La durée est également différente selon les femmes et les mois ; elle est, en moyenne, de 2 à 7 jours.
5 - Pourquoi a-t-on mal juste avant et pendant les règles ?
On appelle dysménorrhées des règles douloureuses. Le plus souvent, les douleurs surviennent avant et pendant les premiers jours des règles - surtout le premier jour - durant lesquels certaines femmes souffrent de crampes au niveau du bas-ventre. Ces douleurs sont le fait des muscles de l'utérus qui se contractent pour expulser l'ovule non fécondé ainsi que les cellules et le sang de l'endomètre (paroi utérine) qui ont servi à le nourrir. Une activité physique régulière aide à réduire les crampes. Un bain chaud ou une bouillotte, placée sur le ventre ou dans le dos, décontracte les muscles. Certains médicaments diminuent la douleur.
Néanmoins, les dysménorrhées peuvent avoir pour origine une pathologie organique. Prenez conseil auprès de votre médecin.
6 - Doit-on s'inquiéter si l'on a du retard dans ses règles ?
L'absence de règles (aménorrhée) peut avoir plusieurs origines. Mais il faut penser à une grossesse.
Lorsqu'on est jeune et que l'on vient d'être réglée (en France, l'âge moyen est de 13 ans), il se peut que les menstruations soient irrégulières. C'est normal, car les cycles sont encore anovulatoires (sans ovulation), la maturation physiologique du contrôle hormonal n'étant pas achevée. Cette période peut durer deux ans. Après 45-50 ans, une aménorrhée de deux ans doit faire penser à la ménopause.
L'aménorrhée a de multiples causes, qui vont d'une anomalie de la muqueuse utérine à un traumatisme psychologique important en passant par la prise de certains traitements ou médicaments, l'anorexie…
Dans tous les cas, le plus sage est de consulter un médecin.
7 - A partir de quel âge peut-on utiliser des tampons périodiques ?
Contrairement aux idées reçues, il est possible d'utiliser des tampons périodiques quelque soit son âge, et même si on est vierge. L'essentiel est de le mettre correctement et de le changer toutes les quatre heures environ. Et de ne pas l'oublier ! Un tampon oublié peut être à l'origine d'infections vaginales.
8 - A-t-on ses règles lorsqu'on est enceinte ?
Non. En revanche, il peut arriver qu'une femme enceinte ait des saignements. Dans ce cas, il s'agit d'écoulements sanguins et non des menstruations. Mieux vaut consulter un médecin !
9 - Les règles modifient-elles l'humeur ?
Des modifications de l'humeur peuvent apparaître plusieurs jours avant le début des règles. Certaines femmes en souffrent - à divers degrés -, d'autres non. Ces perturbations font partie d'un ensemble de symptômes appelés syndrome prémenstruel. On y trouve de l'irritabilité, de la tristesse, des difficultés à se concentrer ; mais aussi des maux de tête, des nausées, … De la même façon, juste avant les règles, le corps à tendance à retenir l'eau. Voilà pourquoi on se sent gonflée et que les seins sont tendus et sensibles.
10 - Peut-on faire l'amour et du sport quand on a ses règles ?
Bien sûr, on peut faire l'amour pendant les menstruations. Mais il faut savoir que certaines femmes ayant un cycle irrégulier de 14 jours ovulent durant leurs règles. Il leur faut donc prendre des précautions pour que l'œuf ne soit pas fécondé. Il en est de même pour le sport. Au contraire même ; plus une femme est active moins elle a de risques de souffrir de dysménorrhées. Une observation toutefois : il faut préférer le tampon à la serviette périodique si l'on veut pratiquer la natation.

10 conseils pour bien vivre ses règles
Première cause d'absentéisme à l'école et au travail, les règles sont souvent vécues par les jeunes filles et les femmes comme un véritable supplice mensuel auquel il est difficile d'échapper. 10 conseils pour vous permettre de vivre au mieux ces quelques jours.

1 - Les premières règles sont souvent source d'inquiétude pour les ados. Rassurez-vous, vous n'avez rien à craindre. Entre dix et seize ans, quand votre corps y sera prêt, quelques taches rosées ou brunes apparaîtront sur votre slip. N'essayez pas de le cacher, cela n'a rien de sale ou honteux, parlez-en à votre mère ou votre grande sœur, elles seront de bons conseils.

2 - Si les règles apparaissent en moyenne à 13 ans, certaines petites filles les vivent à 10 ans, d'autres jeunes filles à 17 ans. Cela n'a rien d'anormal. Les premières règles surviennent entre un et quatre ans (deux ans en moyenne) après l'apparition du premier bourgeon mammaire. Si elles tardaient vraiment à venir, vous pouvez demander à faire une échographie pelvienne pour vous assurer de la bonne conformation de l'utérus et des ovaires.

3 - Même si l'on croit que le flux menstruel est important, sur une moyenne de 85 ml de liquide écoulé, la quantité de sang perdue n'est que d'environ 35 ml. Le sang se renouvelle ensuite très vite dans le corps. S'il vous semble que l'écoulement est trop abondant et gênant, consultez le gynécologue : il peut éventuellement vous prescrire une pilule contraceptive qui régulera le flux.

4 - Les cycles féminins durent en moyenne 28 jours ; pour connaître la date de ses prochaines règles, mieux vaut noter chaque fois qu'elles ont lieu la date du début des règles ; cependant, pour une jeune fille, pendant 1 à 3 ans, le calendrier est irrégulier : le cycle menstruel n'est pas stabilisé car le cycle d'ovulation n'est pas encore rôdé. Pour ne pas risquer de tâcher ses vêtements en cas d'arrivée intempestive des règles, le mieux est d'avoir toujours dans son sac une protection en réserve.

5 - Si vous avez eu un rapport sexuel sans contraception et que vous notez un retard de règles, pratiquez rapidement un test de grossesse. Les tests vendus en pharmacie sont fiables à près de 99 %. Ils peuvent être utilisés dès le jour présumé des règles ou même trois jours avant, pour les plus performants.

6 - Les règles, ce n'est pas sale ; cependant, au contact de l'air, le liquide menstruel prend une mauvaise odeur : Il faut donc se laver régulièrement et soigneusement, parfois plusieurs fois par jour. Si l'on ne choisit pas bien sa protection ou si on ne la change pas assez souvent, le sang risque de tâcher le slip : que vous utilisiez des serviettes ou des tampons, veillez donc à vous tenir au sec.

7 - Quelques jours avant les règles, on se sent parfois irritable ou déprimée : c'est un des symptômes du “ syndrome prémenstruel ”. Le ventre peut être gonflé, les seins sont plus sensibles que d'habitude, voire douloureux. Le syndrome prémenstruel est certes gênant, mais ne traduit pas de maladie grave. La prescription de médicaments ne sera donc envisagée que lorsque de simples règles d'hygiène de vie n'auront pas suffi à le rendre tolérable. Tout d'abord, surveillez votre alimentation. Veillez à éviter les plats très salés, qui favorisent la rétention d'eau et limitez votre consommation de café et de thé qui peuvent accroître les réactions d'irritabilité. Enfin, un temps de sommeil suffisant et une activité physique régulière vous éviteront bien des désagréments.

8 - Certaines femmes ont très mal au ventre ou des crampes dans le dos pendant les règles : cela est dû aux contractions de l'utérus. Ces douleurs sont généralement surmontables avec du paracétamol ou des antispasmodiques. Attention, l'aspirine fluidifiant le sang est à éviter. Si les douleurs sont trop fortes, n'hésitez pas à en parler à votre gynécologue. Utilisez aussi les remèdes simples : bain chaud, bouillotte sur le ventre, et apprenez à vous relaxer : plus on se contracte, plus on a mal.

9 - Ce n'est parce que vous avez vos règles que devez vous dispenser de bouger. A moins d'avoir très mal au ventre vous pouvez assister à votre cours de gym comme d'habitude et même aller à la piscine si le cœur vous en dit. Pensez juste à changer de protection avant le début du cours.

10 - Les règles, à moins que vous n'en parliez ou que vous preniez un air de martyre, personne ne verra que vous les avez. Apprenez donc à les prévoir et à vivre avec, plutôt que de les subir en vous laissant dominer par votre corps. Aujourd'hui, où l'on sait bien que toutes les croyances sur l'impureté des femmes pendant les règles ne sont que superstitions, une femme n'a aucune raison d'être handicapée par ces saignements mensuels.

Comment rester propre ?
Pour protéger votre slip, garnissez-le d'une serviette hygiénique qui absorbera le sang à la façon d'une couche. Pensez à la changer une ou deux fois par demi-journée. Vous pouvez aussi utiliser des tampons, sans risque de perdre votre virginité en déchirant l'hymen, (la virginité n’est pas une entrave à l’emploi de tampons)

Avec ou sans applicateur, le tampon se glisse dans le vagin où il absorbe directement le flux sanguin. La notice, jointe au produit, vous aidera à le mettre. Bien positionné, un tampon ne se sent pas. Changez-le plusieurs fois par jour ou quand il vous gêne, afin d'éviter toute irritation. Et lavez-vous les mains avant et après application !
Mais, que vous utilisiez des tampons ou des serviettes, après usage, jetez-les à la poubelle et non dans les toilettes.

De petits inconvénients auxquels il faut s'habituer
Notez chaque mois sur un calendrier la date du premier jour de vos règles : si votre cycle est régulier, vous pourrez ainsi prévoir la date de vos prochaines règles et protéger votre linge.
Certaines d'entre vous souffriront, à cette occasion, de maux de ventre, de maux de tête, voire de nausées. Dans ces cas-là des médicaments antispasmodiques vous soulageront. Mais évitez l'aspirine qui fluidifie le sang et rendrait vos règles plus abondantes !

Les jeunes filles n'ont pas toujours un cycle régulier ; ne vous affolez pas si vos règles ne surviennent pas à la date prévue (sauf si vous avez eu un rapport sexuel sans contraception) : cela ne veut pas dire que vous êtes enceinte !
Et surtout, n'hésitez pas à consulter votre médecin à propos de vos nouveaux soucis de femme !
_________________

Présidente de l'association HSF/Le Soleil Blanc
Si nous devons mourir, nous mourrons en défendant nos droits. Sitting Bull


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
Publicité






MessagePosté le: Lun 19 Jan - 20:27 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Maison du Soleil Index du Forum -> Centre d’information et de Prévention : Parlons en -> Définition : Parlons-en Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com